30 Décembre 1999

Sujet: Quelques commentaires reçus et "Un retour à l'Amour" de Marianne Williamson

Bonjour à tous

Alors que l'Europe et particulièrement la France se relèvent péniblement du désastre causé par 2 tempêtes successives et que les médias et la plupart des gens commencent enfin à admettre que le réchauffement de la Terre pourrait bien être à l'origine de ces extrêmes climatiques - quoique certains maintiendront que le rejet de gaz à effet de serre n'est qu'un facteur secondaire - nous abordons une ère de grands changements spirituels que beaucoup de gens sentent venir avec une grande acuité. Tel est le grand sujet qui bientôt sera sur toutes les lèvres et dans tous les coeurs.

Je vous souhaite à tous et toutes une année 2000 remplie de Paix et de Lumière

Jean Hudon
Coordonnateur du Réseau Arc-en-ciel de la Terre
http://www.cybernaute.com/earthconcert2000

P.S. Un GRAND merci à tous ceux et celles qui m'ont fait part de leurs commentaires et de leur appui. Votre contribution est grandement appréciée!

Date: Mon, 27 Dec 1999
From: Jean Carfantan <jean@spirituel.com>
Subject: Méditations

Jean,

J'ai largement répercuté les méditations du millénaire que tu as envoyées.
Je les ai mises avec ton e-mail et l'adresse de ton site sur
http://www.spiritoile.com/meditations.html.

Me permets-tu de mettre ton édito avec le sondage sur ma première page avec
tes coordonnées pour pousser plus de gens à méditer le 31 décembre et le
1er janvier ?

Merci à Toi pour le travail de Lumière que tu fais.

Jean

MA RÉPONSE: Merci de ton aide à la diffusion. Bien sûr tu peux inclure mon édito. Tout ce que j'écris peut être diffusé.




Date: Sat, 25 Dec 1999
From: Jean Roy <jean.roy2@sympatico.ca>
Subject: Re: Meditations 2000

Jean,

Tu écris vraiment bien.

J'apprécies cette énergie qui porte ta plume, à travers laquelle je me retrouve moi-même.

Joyeux Noël à toi. Que la lumière et que la conscience de l'Un en toi et autour de
toi te garde dans la paix.

À bientôt,
après le bogue...
Jean




From: "Linda Fortier" <visionfuture@sympatico.ca>
Subject: Une pensée en cette fin d'année !
Date: Sun, 26 Dec 1999

Bonjour Jean,

Merci pour le dernier envoi en français, j'ai apprécié.

C'est une période de transition importante qui se dessine présentement pour l'humanité et le souhait le plus cher que j'aimerais exprimer c'est : que tous et toutes puissent s'inscrire sur la voie d'un plus grand éveil de la conscience.

Voici un de mes poèmes que j'aimerais partager en cette journée à mes frères et soeurs de l'humanité

Se reconstruire

Remonte le monde des fantômes et des bombes.
Réunifie tes éclatements dispersifs laissés dans un passé oublié.
Retrouve la ligne, l'essence de ton centre déversé dans la mère condensée.

Reconstruis en toi le Chevalier pour protéger l'enfant blessé.
Sache regarder, en face, tes ténèbres cachées.
Pour que tu puisses enfin les solutionner et t'en libérer.

Reconcentre toi sur ta ligne d'exactitude pour enfin goûter,
Vivre, découvrir, sentir, conscientiser et admirer l'entité nouveau-née.
Récupère tes parties délaissées au loin pour reconstruire ton identité.

Apprends à te regarder non plus comme un être déchu mais comme un être qui construit sa figure pour l'élever vers Dieu. Relève-toi et ne t'abandonne plus aux forces impures. Récupère les parties de toi que tu as fait éclater. Tu en es digne et capable puisque tu transportes une étincelle divine en toi.

Admire-toi
Aime-toi
Sublime-toi

Pour faire vibrer ta note, en exactitude avec la source de l'unité qui t'a créé.

Linda Fortier

MERCI LINDA - FORT INSPIRANT!




Date: Sun, 26 Dec 1999
From: Rene Beauchamp <didactik@total.net>
Subject: Re: Méditations proposées pour l'An 2000

Bonjour Monsieur Hudon,

Vous retrouverez une partie de votre message sur le site du RIAQ à l'adresse suivante:

http://riaq.uqam.ca/francais/index.html

Cliquez ensuite sur «Nouveau».

Merci de votre collaboration,

René Beauchamp, webmestre du RIAQ




Date: Sun, 26 Dec 1999
From: Mikael <mikaelzayat@sympatico.ca>
Subject: Re: Méditations proposées pourl'An 2000 Bonjour Jean

Merci pour les efforts que tu mets pour rendre notre planète une meilleure place pour vivre.

Je me joints à toi dans cet esprit d'Amour universel.

À bientôt!

Mikaël Zayat, Bromont




From: "Catherine Chancel-Knapik" <Catherine.chancel@meteo.fr>
Subject: Méditation pour le passage à l'an 2000
Date: Sun, 26 Dec 1999

Bonjour !

De nombreuses meditations mondiales sont prevues pour le passage
a l'an 2000 (qui n'est pas le changement de millenaire ni de siecle
rappelons-le mais le passage au nombre 2000 ; dans la conscience
collective il est toutefois associe au changement de millenaire)

Comme il en est organisé régulierement, une méditation mondiale
est proposee sur le site http://www.orindaben.com/
Tous ceux qui veulent peuvent se brancher a n'importe quel moment
le 31 et le 1er janvier avec ceux qui meditent autour de la Terre
pour la paix, etc et en plus appeler les Grands Etres pour qu'ils
assistent l'humanite a creer un monde de paix, ou tout le monde
experimente l'abondance, la joie et l'amour.

Je vous donne ici un resume de la procedure en francais (l'original
est en anglais ; je n'ai pas traduit le texte de presentation) :

Les Grands Etres est un groupe d'etres de lumiere qui inclut
les Maitres, ceux qui ont recu l'illumination et ceux qui sont
plus evolues encore.
ILs n'interferent jamais avec le libre arbitre, mais ils peuvent etre
appeles. Ils ne peuvent aider tant qu'ils n'ont pas ete appeles par l'humanite.

Ils travaillent a travers ceux qui les appellent et qui peuvent
entendre et repondre aux energies qu'ils transmettent. Ils ne
repondent que si un groupe a besoin d'eux et si suffisamment de
personnes les appellent sincerement. Ils sont relies aux plus
hautes forces de lumiere et peuvent de ces hauts niveaux aider
l'humaniter a creer de puissants changements.
Rejoignez-nous et tous les travailleurs de lumieres dans une
Celebration de paix pour appeler les Grands Etres.

Suivez ces etapes :

1/ Relaxez votre corps, calmez vos emotions et apaisez votre mental.
Soyez de plus en plus paisible.

2/ Appelez votre ame ou votre soi superieur et laissez la se joindre
a vous (fusionner)

3/ Imaginez que vous pouvez sentir ou voir les ames de tous ceux
qui se joignent a cette meditation. Invitez les ames de tous les
travailleurs de lumiere. Saluez ces ames et sentez la belle lumiere que
vous generez tous ensemble.

4/ Visualisez que vous etes rejoints par nombre d'etres de lumiere
qui sont la pour se joindre a vous pour appeler les Grands Etres.

5/ Chacun dans le groupe appelle les Grands Etres afin qu'ils
assistent l'humanite en transmettant de l'energie pour apporter
la paix a l'humanite et pour nous assister en creant un futur plus
eleve pour nous-memes et pour toute vie. Joignez vous a notre appel
en faisant le son "om".

6/ Les Grands Etres entendent et repondent. Recevez leur transmission
dans votre coeur. Vous pouvez sentir leur transmission ou pas.

7/ Gardez la vision d'un futur positif, plein de paix pour vous-meme
et pour l'humanite. Demandez aux Grands Etres de nous assister à creer
la paix mondiale.

8/ Finissez en chantant un "om". Imaginez que vous vous joignez
a des milliers de personnes autour du monde pour envoyer la paix :
a vos amis et a votre famille
a tous ceux qui sont les plus receptifs a votre transmission
a tous les travailleurs de lumiere de la planete
a toute l'humanite
a tous les royaumes sub-humains (sous-humains)


Vous pouvez diffuser ce mail a toutes les personnes qui
pourraient etre interessees.

A savoir : meme si on ne se branche pas tous a la meme heure,
il suffit d'avoir l'intention de sentir les ames de toutes les
personnes qui se joignent pour l'appel pour les sentir, quelle que
soit l'heure "reelle" a laquelle elles se brancheront.
Dans l'appel, ce qui compte, c'est l'intention qu'on y met.
J'ai deja participe a plusieurs meditations mondiales de ce type ;
cela a toujours ete une experience extraordinaire.

Pour cette date particuliere, on s'appuiera en plus sur tous
ceux qui meditent autour de la Terre (en les ayant dans un coin
de notre esprit) sans forcement appeler les Grands Etres, ce qui
fera une sacree synergie...Un grand moment en
perspective !

Avec amour et lumiere,
Catherine Chancel




Date: Tue, 28 Dec 1999
From: Andrée Trépanier <partage@CAM.ORG>

Bonjour Jean,

Je m'appelle Andrée Trépanier. Je suis sur ta liste d'envoi anglophone
et francophone. Nous avons déjà eu l'occasion de communiquer ensemble lorsque tu as
réalisé le doublage des "Croix de Lumière" de Frances Oman Robinson. Je
m'occupe (avec d'autres, dont mon mari Martin Payette) du Réseau Tara
Canada (Québec), dont je suis la "secrétaire" bénévole.

Tu réalises vraiment un travail formidable. Tu sembles doué d'une
énergie extraordinaire... Je n'arrive pas à tout lire du début à la fin
ce que je reçois de toi, mais suffisamment pour être renseignée sur des
sujets qui me préoccupent moins, comme les OGM (ou OMG ?).

Merci à toi, et que l'an 2000 apporte à l'humanité les Lumières et
l'Amour que nous attendons et espérons !

Andrée Trépanier




J'ai préparé en 1993 l'article suivant résumant ce que j'avais retenu de la lecture du livre "Un retour à l'Amour" de Marianne Williamson. Cet article avait paru dans la revue Luminance publiée à l'époque par les Éditions Ariane. Ce sujet est toujours d'actualité. (Rediffusion permise)

Un retour à l'Amour

Une interprétation du Cours sur les miracles
selon Marianne Williamson

Par Jean Hudon

À chaque époque apparaissent les instruments qui, chacun adapté à la culture d'où il a émergé, peuvent le mieux favoriser l'éveil et l'épanouissement de la conscience. Le Cours sur les miracles, publié en 1976 est justement un de ces enseignements dont l'étude, selon certains, peut constituer une sorte de psychothérapie spirituelle. Il a été "reçu" par une Américaine qui, après avoir entendu une voix intérieure l'appeler à cette tâche, a manifesté le fruit de ses expériences et méditations par la publication d'un volumineux ouvrage en trois tomes intitulé "A Course in Miracles"(1). Pour sa part, dans son premier livre, A Return to Love(2), publié en 1992, Marianne Williamson se fait l'interprète de cet enseignement, poursuivant ainsi son travail de conférencière entrepris il y a plus de dix ans pour la diffusion et la vulgarisation de ce précieux savoir.

Un retour à l'Amour est avant tout le récit commenté des expériences et réalisations de cette femme de la génération des baby-boomers américains qui a réussi, grâce au Cours sur les Miracles, à sortir d'une jeunesse perturbée pour trouver la Voie menant à la réalisation de l'être. Elle y découvrit le seul baume qui pouvait permettre la guérison des multiples blessures psychologiques héritées de son enfance: l'Amour. Bien que rebutée au premier abord, avoue-t-elle, par la terminologie d'inspiration chrétienne utilisée par l'auteure, elle comprit néanmoins rapidement que son discours allait bien au-delà des voies religieuses traditionnelles.

Conditionnés par une éducation fondée sur la peur, explique-t-elle, nous avons accepté la compétition, le combat, la maladie, les limitations de toutes sortes, la culpabilité, le mal, la mort, le manque et le deuil comme allant de soi et en avons oublié le sentiment d'Amour et d'unité qui nous habitait tout naturellement à la naissance. Il nous faut donc désapprendre la peur et ouvrir notre coeur à l'Amour si nous voulons donner un sens à notre existence que les choses auxquelles nous sommes attachés - l'argent, la voiture, la maison, le prestige - ne pourrons jamais nous donner. Le miracle auquel ce cours nous convie est celui du changement, par un choix conscient, dans notre façon de percevoir les choses et, par conséquent, d'un retour à l'Amour.

Les grands principes

Dans la première partie de son livre, Marianne Williamson identifie les fondements sur lesquels repose le Cours sur les miracles. Voici en résumé la perspective qu'elle nous offre. Dans son langage fort imagé et percutant, elle raconte comment après avoir touché le fond, après s'être infligé l'agonie d'un négativisme hystérique au point de détruire toute estime de soi et toute chance d'une relation normale et équilibrée avec les autres, elle en est venue à demander l'aide de Dieu pour s'en sortir. Le fait d'accepter humblement de s'en remettre à Dieu, même si les "épreuves" qui surgiront alors inévitablement sur notre chemin peuvent parfois nous sembler insurmontables, explique-t-elle, constitue la seule manière d'arriver à sortir de l'enfer intérieur que nous nous créons parfois.

Mais inviter Dieu dans sa vie, c'est avant tout ouvrir la porte à l'Amour, car Dieu est Amour. Et fonder notre existence sur une perception modelée par l'Amour, un Amour inconditionnel semblable à celui que Dieu a pour nous, c'est établir sa vie sur la seule base solide qui soit. L'instabilité émotionnelle résultant d'une perception dominée par la peur ne peut que nous enfoncer dans un chaos de plus en plus obscur et déprimant; tandis que la profonde paix de l'âme qui nous habite lorsque nous faisons de l'Amour notre priorité absolue en toutes circonstances, dissipe infailliblement toutes les illusions nées de la peur et nous extirpe de l'univers parallèle d'hallucinations imaginaires, nourries par toutes les craintes et les pensées anxieuses dont nous sommes prisonniers. L'Amour divin, telle une grâce céleste, nous délivre du mal fictif qui nous ronge l'esprit. Voilà certes le plus grand des miracles!

Mais cette libération, pour être durable, nécessite également une profonde et permanente transformation de la perception que nous avons de nous-mêmes. Il nous faut d'abord reconnaître que nous sommes parfaits en essence, explique Marianne Williamson, et qu'une fois éliminées les scories d'une éducation fondée sur la peur, l'être de pur Amour qui se révèle alors en nous - et que nous sommes en réalité - est bien celui qui a toujours existé, tel que Dieu l'a créé. Bien que l'illusion de se croire séparés du Tout nous ait depuis fort longtemps masqué la vérité, nous n'avons jamais cessé de faire partie du vaste océan d'Amour qui nous unit tous en un seul être unique, intemporel et omniprésent. Nous avons simplement oublié QUI NOUS SOMMES!

Nous avons donc le choix... Préférons-nous croire en l'obscurité et continuer à craindre les menaces chimériques que l'ego incrusté en nous agite sous notre nez pour mieux nous garder sous son emprise?... Ou bien acceptons-nous d'ouvrir notre coeur à la lumière de l'Amour pour fusionner notre conscience avec le Christ Cosmique, représentant au sein de la pensée divine la quintessence de la conscience d'être Un avec le Tout?... En somme, préférons-nous que Sa volonté soit faite, ou bien celle de l'ego?...

Malgré tous les artifices machiavéliques que l'ego utilise dans sa quête de pouvoir pour dominer nos pensées et notre âme, nous avons constamment la possibilité de changer de point de vue, grâce aux interventions bienveillantes et répétées de ce que le Cours sur les miracles appelle l'Esprit Saint - et que d'autres appellent plus simplement le "hasard" bienveillant qui toujours met sur notre chemin, au bon moment, les expériences nécessaires à notre éveil. Il n'en faut pas plus pour pouvoir peu à peu retourner là d'où nous sommes venus il y a une éternité déjà, c'est-à-dire au sein de la Présence divine, en totale communion avec le Christ en nous, et ainsi réaliser que ce que Jésus et tant d'autres prophètes et saints illuminés ont fait de par le passé, nous le pouvons tout autant aujourd'hui.

Une clé bien précise est cependant indispensable, rappelle-t-elle, pour opérer ce changement de perception consciente: la foi! Non pas une foi aveugle qui pousse à croire bêtement sans comprendre, mais une foi de visionnaire qui comprend que la sagesse innée de l'univers, celle qui préside à l'harmonie de toutes les manifestations de la Vie, de la naissance d'un enfant à l'épanouissement d'une fleur, sait bien mieux que nous ce qui est bon pour notre évolution. Cette capacité de s'en remettre en toute confiance aux lois d'Amour universel dont dépend notre survie, aussi bien aux plans physique que psychologique, doit imprégner tous les aspects de notre vie, même et surtout ceux auxquels nous tenons le plus!... Car toute parcelle de contrôle laissée à l'ego est comme la pointe acérée d'un doute bien ancré qui empêche alors inévitablement l'énergie d'Amour de circuler librement en tout notre être pour accomplir Son oeuvre rédemptrice.

Refuser cet abandon libérateur de la foi, c'est décider de demeurer crispé, c'est croire orgueilleusement que nous savons mieux que Dieu ce qu'il convient de faire ou de dire en toute circonstance. Imbus de nous-mêmes, l'esprit empli de nos propres certitudes illusoires, nous opposons alors une résistance farouche à l'action de Son Amour et refusons de nous abandonner entre Ses mains. Pourtant, dès que nous acceptons de cesser de lutter, et déposons les armes de l'ego, la force incommensurable de la Lumière Christique en nous peut donner sa pleine mesure et nous guider sur la voie du retour à l'Amour.

Et c'est alors que les miracles, les vrais miracles, peuvent survenir. Le miracle de notre éveil d'abord, alors que le voile obscur jeté sur notre conscience depuis des millénaires se lève enfin, sous l'effet de l'Amour divin, pour nous révéler notre perfection sans tache. Nul besoin dès cet instant de nourrir quelque sentiment de culpabilité pour nos erreurs passées ou de l'anxiété face à ce que nous réserve l'avenir. Rayonnants de cette indestructible force intérieure qui nous anime dorénavant, nous confions à Dieu le soin de remettre de l'ordre dans le fouillis créé par nos actions erronées antérieures, sachant que notre changement de conscience aujourd'hui tourne la page sur ce passé révolu. Guidés par cette nouvelle "maturité cosmique" qui grandit en notre âme, nous savons qu'à l'avenir nous laisserons l'Esprit Saint inspirer nos pensées, nos paroles, nos actes et nous faisons à chaque instant présent, où que nous soyons, l'offrande de notre volonté à Sa volonté.

Par l'exemple que nous donnons grâce à une compréhension retrouvée du Plan divin, dont nous devenons de facto Ses collaborateurs conscients et consentants, nous exerçons une influence subtile mais puissante en faveur de la revitalisation du monde, contribuant ainsi au miracle de notre Résurrection collective... en commençant par la nôtre! Nous acceptons alors tout naturellement, sous l'impulsion des colossales forces cosmiques à l'oeuvre aujourd'hui sur Terre, de travailler à notre propre purification, écartant systématiquement tout ce qui pollue l'âme et le corps, afin que notre être entier soit en mesure de recevoir et canaliser sans entraves cet influx d'Amour et de Lumière, hâtant ainsi la libération des âmes encore sous le joug de la matière.

Jusqu'à ce qu'un jour bientôt la force d'Amour imprégnant le monde et les coeurs atteigne le seuil critique déclenchant la guérison totale de la planète... afin que la Paix règne à nouveau sur Terre. Tel sont les miracles que ce Cours et cette visionnaire nous annoncent.

La mise en pratique des principes

Nous arrivons ici, avec cette seconde et importante partie du livre, aux nombreuses recommandations sur la façon de traduire en pratique les grands principes énoncés dans la première partie. Marianne Williamson utilise alors avec brio maints exemples, tirés notamment de sa propre vie, pour démontrer certains effets bénéfiques de ces principes.

Le domaine des relations humaines est celui qui attire d'abord son attention. Il y a en résumé, réalise-t-on, deux façons différentes de percevoir une relation avec un autre être humain: selon le point de vue de l'ego ou selon la perspective de Dieu. Si nous sommes sous l'emprise des peurs et manigances de l'ego, nous aurons alors tendance à chercher constamment la petite bête noire chez l'autre, à le juger, à l'aimer uniquement pour la satisfaction qu'il nous apporte, et nous refuserons généralement de tirer profit des révélations sur nos propres faiblesses que toute interraction intime avec l'autre nous permet de découvrir. Par contre, si acceptons de changer de point de vue, reconnaissant en cela notre responsabilité ultime pour les réactions émotives que nous avons du fait des peurs et des jugements que nous projetons sur autrui, nous laisserons alors agir le pouvoir curatif de l'Amour qui seul arrivera à dissoudre nos peurs et à purifier notre coeur.

Vues sous l'angle divin, nos relations, qu'elles soient fortuites, ponctuelles ou durables, constituent toujours pour nous une occasion de mettre à l'épreuve notre conscience en éveil et ainsi stimuler notre évolution psychologique et spirituelle. Il faut cependant nous méfier, avertit Marianne Williamson, de la tentation de chercher le conjoint présumément "parfait" qui comblera toute nos attentes sans jamais nous remettre véritablement en question à quelque niveau que ce soit. Ce mythe, véhiculé par notre culture, de ce que le Cours appelle une "personne spéciale" à nos yeux, ne peut que nous détourner de l'Amour envers notre Créateur et donc de l'Amour envers tous les êtres à travers lesquels Il se manifeste. Tout amour exclusif de ce type est donc voué à sa perte dès l'origine car il ne s'agit là que d'une autre forme d'idolâtrie envers une personne "spéciale" sensée remplir le "trou" ou vide existentiel en nous que Dieu seul pourra véritablement arriver à combler.

Une relation idéale en ce sens, c'est-à-dire fondée sur un engagement prioritaire envers la réalisation de notre perfection divine, sera possible uniquement entre deux êtres "entiers", ou déjà en voie de fusion avec la Conscience divine, qui se soutiendront mutuellement, sans blâmer l'autre pour ses erreurs d'apprentissage, et s'accepteront l'un l'autre tels qu'ils sont, laissant de ce fait tomber tout masque désormais superflu.

Parmi les nombreux sujets abordés en ce qui concerne les relations humaines vues selon la perspective du Cours sur les Miracles, certains éléments complémentaires méritent également d'être soulignés. Ainsi, l'attitude à partir de laquelle nous observons un comportement perçu comme discutable chez notre partenaire par exemple, aura une influence déterminante sur le ton et la substance de nos éventuels commentaires à ce sujet. Si nous sommes hargneux et dominés par le désir de nous venger, nous attaquerons constamment notre partenaire, lui faisant porter tout le blâme pour la difficile situation vécue. Par contre, si une conscience d'Amour, née du désir de s'aider mutuellement à évoluer, peu importe les difficultés à surmonter, guide et imprègne notre perception du problème vécu, nous saurons dans nos interventions laisser l'espace psychologique nécessaire à l'autre pour qu'il réalise éventuellement de lui-même sa responsabilité dans la situation en cause et apporte les correctifs nécessaires; de plus, nous soutiendrons par un pardon et un engagement inconditionnels la démarche d'évolution commune entreprise ensemble. Un mariage placé sous la gouverne de l'Esprit Saint en nous, s'exprimant de sa petite voix calme et bienveillante au creux de notre conscience, aura toutes les chances de réussir car il est alors remis entre les meilleures mains qui soient, celles de Dieu à qui ultimement toute existence appartient.

Un autre élément crucial pour l'épanouissement de relations saines et équilibrées est la volonté de pardonner, sans réserve ni conditions, toute faute commise par nos parents dans leurs propres tentatives, aussi malhabiles fussent-elle parfois, de nous offrir les meilleures conditions possibles pour notre enfance et notre maturation jusqu'à l'âge adulte. Il n'y a pas d'autres façons, nous assure Marianne Williamson, de nous libérer de la tentation de toujours blâmer autrui pour nos propres insuffisances, et ainsi parvenir à enlever toute entrave sur le Chemin d'Amour qui mène à Dieu.

Le domaine que nous sommes ensuite conviés à considérer comme lieu d'expression de notre éveil intérieur est celui de notre travail professionnel, quelle qu'en soit la nature. Là encore, le réalignement de nos priorités et valeurs en fonction de la réalisation de notre potentiel divin intérieur implique et génère une façon bien différente de percevoir notre emploi. L'argent, le prestige social et la valorisation personnelle comme buts premiers, tels que prônés dans un monde commercialisé et dénaturé à l'extrême, sont ici remplacés par l'ardent désir de servir d'instrument à l'expression de la Volonté divine. Notre seule fin, notre joie profonde sera alors d'exprimer l'Amour qui nous habite, d'aider les gens que nous côtoyons dans notre univers professionnel à trouver la paix en eux, et enfin de partager, grâce aux talents naturels que Dieu nous a accordés, une part grandissante de la responsabilité commune pour le salut physique, moral et spirituel de l'ensemble du monde.

Nous ne pouvons mener deux vies parallèles, souligne-t-elle: une entièrement consacrée à notre épanouissement spirituel, l'autre mesquine, gratte-sou et égocentrique. Notre carrière professionnelle se doit d'être le prolongement de la démarche de transformation entreprise, sans quoi quelque chose se déchirera en nous sous l'effet de cet insoutenable paradoxe empreint de toutes ces contradictions. Ce profond réalignement de nos buts et nos agirs au plan professionnel impliquera souvent de remettre même jusqu'à notre emploi actuel en question s'il s'avère impossible, dans le contexte offert, d'incarner cette nouvelle réalité qui nous habite.

Et fréquemment il nous faudra mettre tout notre potentiel de créativité divine à contribution pour imaginer et inventer de toutes pièces un nouvel emploi, une nouvelle fonction sociale permettant une pleine expression de notre volonté de servir, de donner et d'évoluer sur tous les plans. Ce saut dans l'inconnu nécessite toujours une grande foi et un profond engagement envers Dieu, avec par-dessus tout la volonté inébranlable et la passion dévouée de contribuer à la guérison du monde par tous les moyens possibles. Dans cette optique, plus grande sera notre intégrité et plus ferme sera notre détermination, plus diversifiés et généreuses seront l'aide et l'abondance que notre intention claire attirera à nous pour nous permettre de manifester ce que nous savons avoir la capacité d'accomplir.

Enfin, Marianne Williamson considère de quelle façon la perspective du Cours sur les Miracles influence la perception de notre corps et notre santé. À partir du moment où nous intégrons totalement dans notre conscience la notion que nous sommes en fait un esprit de Lumière incarné dans la matière, et que nous cessons de ce fait de nous identifier en pensée avec ce corps que nous n'utilisons que temporairement somme toute, nous libérons alors tout le potentiel de guérison qui était latent en nous lorsque nous prenions pour acquis les limitations reliés à la perception de n'être rien d'autre qu'un corps matériel. Cependant, cela ne signifie pas nécessairement que nous serons immunisés contre toute maladie puisque l'idée de la maladie est devenue quelque chose de systémique, explique-t-elle, c'est-à-dire d'imprégné dans la conscience de notre espèce. Mais le pouvoir curatif de l'Amour, que nous activerons en faisant appel aux lois de l'esprit divin en nous, stimulera considérablement notre système immunitaire, nous donnant ainsi des atouts importants, le cas échéant, dans la lutte contre la maladie, sans négliger toutefois, insiste-t-elle, de faire aussi appel aux moyens conventionnels de la médecine lorsque cela s'impose. Mais comme la racine de toute maladie se trouve d'abord dans la pensée, une attitude intérieure juste, guidée par l'Amour, sera en toutes circonstances notre meilleure forme de prévention de la maladie. D'autre part, une conscience bien ancrée en nous de notre véritable nature spirituelle dissoudra toute crainte face à la mort qui n'est rien d'autre qu'une transition d'un état de conscience à un autre beaucoup plus vaste, dans l'attente d'une nouvelle expérience évolutive sur le plan physique. En ce sens la mort n'existe pas, selon le Cours, ni la notion de réincarnation tel que généralement conçu, puisque la vie n'a jamais de fin et qu'ultimement tous nos passages dans la matière ne sont qu'une immense illusion et donc n'existent pas dans l'absolu. Ce refus radical d'entériner la "réalité" de l'expérience incarnée en réaffirmant sans cesse que la seule Réalité est celle de notre Unité éternelle et indissociable avec Dieu est une constante que l'on retrouve tout au long de l'enseignement proposé par le Cours sur les Miracles. Tout ce qui fait partie de l'Illusion de ce point de vue n'existe donc pas et seule notre aspiration profonde à réintégrer l'Unité primordiale mérite de faire l'objet de toute notre attention consciente.

En définitive, après avoir ressassé dans tous les sens les multiples méthodes par lesquelles nous pouvons transcender les expériences de toutes sortes que nous vivons comme êtres humains, afin de mettre enfin nos deux pieds sur la Voie royale de l'Amour menant à la libération de l'être de Lumière en nous, le libérant ainsi de toutes les peurs que l'ego dominateur a enroulé, telles des chaînes, autour de notre conscience, nous en venons, comme Marianne Williamson, à réaliser qu'il est possible à tout moment, dès que nous en faisons le choix conscient, de vivre le paradis de l'Unification avec la Conscience divine.

Rien d'autre ne saurait compter autant pour nous que de hâter le moment de notre totale résurrection spirituelle. Et, peu à peu, nos choix individuels s'additionnant, se multipliant en un raz-de-marée collectif de transformations, nous entrons tous dans une nouvelle ère où l'Amour aura triomphé de tous les pièges de la matière, nous rendant ainsi l'héritage divin auquel nous avons pleinement droit de par notre nature même. Rien ne sert alors de nous attarder plus longuement sur les peines et les difficultés vécues tout au long du chemin. Le moment est venu. Comme le Cours sur les Miracles le dit si bien:

« Le Ciel est ici. Il n'y a aucun autre lieu.
Le Ciel est maintenant. Il n'y a aucun autre temps. »


1. "A Course in Miracles" serait, d'après Helen Schucman l'auteure de ce livre, le résultat d'une transmission télépathique reçue de l'entité qui s'était jadis incarnée en Jésus de Nazareth. Au cours des 7 années que dura la réception de cet enseignement, elle était professeure en psychologie médicale à l'Université Columbia de New York. Elle fut assistée tout au long de son travail par William Thetford, un collègue de travail qui se chargeait de transcrire tout ce qu'elle recevait. Une version française est en préparation sous la supervision de l'association responsable de la publication de la version originale anglaise: Foundation for Inner Peace, P.O. Box 1104, Glen Ellen, CA 95442, USA. Il existe plusieurs groupes de partage ou d'étude du Cours au Québec. Pour savoir s'il y en a un dans votre région ou pour de plus amples renseignements, communiquer avec Maurice Baudry, 154 Broadview, Pointe-Claire, Qc, H9R 3Z6, (514) 485-5988 ou 426-5641. Fait à noter: en plus de l'enseignement proprement dit, ce livre renferme un Manuel à l'intention des enseignants de ce Cours ainsi qu'un Cahier des étudiants contenant 365 leçons journalières.

2. Ce livre a été publié en version française par les Éditions du Roseau sous le titre de "Un retour à l'Amour", et il est distribué au Québec par Diffusion Raffin. Si l'on désire se procurer d'autres livres en version française se rapportant au Cours sur les Miracles, on trouvera plusieurs titres en librairie sous la plume de Gerald G. Jampolsky dont "Aimer c'est se libérer de la peur", "Sans peurs et sans reproches" et surtout "Mon chemin vers la Lumière".





RETOUR └ LA PAGE D'ACCUEIL DE CE SITE