Bookmark and Share

L’avenir commence maintenant

Par Jean Hudon



Que nous réserve l’avenir et que peut-on faire pour contribuer à le façonner ?



Voilà certainement deux questions qu’il est intéressant de se poser lorsque nous avons un moment de répit pour considérer avec un peu de recul la course folle dans laquelle nous sommes tous engagés. Nous vivons à une époque où, pour bien des gens, chaque instant est une lutte pour la survie, alors que d’autres, dans une situation moins précaire, ont le luxe de pouvoir se poser de telles questions. De tous temps, des humains ont voulu savoir ce que leur réserve l’avenir et se sont adressés à des devins ou ont eu recours à toutes sortes de moyens pour tenter d’avoir un aperçu, si vague soit-il, de ce que leur existence deviendrait. Aujourd’hui, la science offre un vaste choix de réponses sur ce qui pourrait arriver et nous offre des outils fabuleux pour explorer l’éventail quasi infini de ce que nous pouvons faire pour modeler notre devenir individuel et collectif.

Entre les visions catastrophiques d’une planète surchauffée où la biodiversité s’étiole à vue d’œil et les paradis artificiels des univers virtuels où se perdent tant de gens, le nez collé sur leurs iBidules électroniques, à côté des prophéties apocalyptiques des illuminés de tous acabits et au-delà des rêves à l’eau de rose des adeptes de la pensée magique pour qui les maux rongeant ce monde sont trop terrifiants à considérer, il existe une voie du juste milieu qui est déjà toute tracée et qu’il suffit de suivre pour éviter les dérives et enfin s’éveiller du cauchemar d’une vie vécue dans la « maya », cette Grande Illusion que nous nous sommes tous créée.

Qui peut ainsi prétendre connaître l’existence d’une telle Voie royale menant au royaume du bonheur éternel ? Toi. Toi, l’Être divin, immortel et infini qui suit le fil conducteur de ces mots évoquant et appelant Celui que Tu Es. Pourquoi faudrait-il croire ce qu’il raconte Celui-là ? Il ne faut jamais croire. Il faut simplement savoir. Et pour savoir, il faut apprendre à écouter la petite voix intérieure qui est notre guide le plus sûr vers des lendemains meilleurs.

Comment faire pour discerner ce courant de vie émergeant du fond de notre Être au milieu de la cacophonie ambiante, de cette course effrénée vers nulle part ? Dans le silence serein et détaché de l’ici-maintenant. Là, tout au creux de Soi, d’où jaillit le flux conscient qui capte et interprète les signaux sensoriels, ressent les mouvements incessants de la pulsion des émotions et enregistre dans le moindre détail tout ce que vit le pantin humain, cet avatar vivant à travers lequel Il perçoit tout, se trouve Celui qui sait tout. Du moins tout ce qu’Il a besoin de savoir, d’instant en instant, d’une micro-fraction d’infini à l’autre, tel un lecteur optique décryptant les données encodées d’un disque dur, seulement des milliards de milliards de fois plus sophistiqué... et avec le pouvoir potentiel d’englober d’un seul coup la « mémoire vive » de l’univers tout entier. C’est Cela que nous sommes. Une Intelligence aux potentialités infinies qui se découvre et s’explore à travers tout ce qu’Elle Est – que Nous Sommes !

Ouais... En quoi cela m’aide-t-il à savoir ce que l’avenir nous réserve ? C’est simple. Tu sais déjà tout ce qui sera et tout ce qui a été, dès l’instant où tu sais ce qui Est. Tu sais, par exemple, que le temps et l’espace, ces deux belles illusions omniprésentes, sont le canevas sur lequel s’inscrit la trame infiniment mouvante et vivante de Tout Ce Qui Est, a toujours été et sera à jamais. Tu sais aussi que chaque micro changement à n’importe quel point du Continuum espace-temps se répercute instantanément dans le réseau intriqué de Tout Ce Qui Est. Tout comme le proverbial mouvement de l’aile d’un papillon en Afrique qui suffit à déclencher un ouragan à des milliers de kilomètres de là quelque temps plus tard, le moindre frémissement dans la Toile universelle réarrange aussitôt le flux vibratoire de tout le reste, étant bien entendu que tout le reste agit également sur ce frémissement et sur tout le reste au même moment.

Le simple fait de réaliser, de savoir cela change tout. Comment peux-tu en effet continuer à agir inconsciemment, tel un aveugle qui avance à tâtons, lorsque l’illumination intérieure née de cet éclair de compréhension a ouvert tes yeux à la réalité de ton étroite interdépendance avec l’univers tout entier ?



La conscience planétaire s’éveille en toi



À l’instar de ton unité avec l’univers, toute Vie sur Terre est intrinsèquement liée et forme un vaste être doué de conscience, notre Terre vivante, Gaïa, la mère de plus de 30 millions d'espèces, qui toutes contribuent à sa pérennité. Car, tout comme ton corps est composé de milliers de milliards de cellules œuvrant ensemble pour te garder en vie, de même, les millions de formes de vie sur Terre collaborent ensemble pour constituer un super organisme vivant capable de maintenir au fil des âges les conditions favorables à la Vie.

Les forêts tropicales, formant une partie des poumons de la planète, échangent du gaz carbonique et de l'oxygène, de concert avec le plancton des océans. Les rivières et les ruisseaux, formant le système circulatoire du corps planétaire, fournissent de l'eau propre et purgent le système de ses impuretés. Les courants invisibles de Force universelle qui circulent autour de notre planète sont tels les méridiens d'acupuncture qui transportent cette Force vitale dans le corps humain. Les cycles saisonniers reflètent les changements corporels, de la contraction de l'automne à l'inéluctable renaissance du printemps. Tout fonctionne dans une splendeur et un unisson ordonnés, des plus minuscules algues, bactéries et planctons à la migration des oiseaux, des caribous et des baleines. Tout s'auto-régule intelligemment et agit avec cohérence et sagesse... sauf le genre humain semble-t-il.

Peux-tu sentir le pouls de la Terre sous tes pieds ? Pressentir une réalité plus profonde ? Et comprendre cette magnificence ? Peux-tu te mettre à l'écoute et au diapason d'une connaissance universelle encore plus grande ? Peux-tu arriver à une compréhension plus profonde de la Source d'où nous venons tous ? Peux-tu apprendre à agir intuitivement pour le mieux-être de l'ensemble, et ainsi devenir Un avec Gaïa ?

Bien sûr que tu le peux ! Dès l’instant où tu t’abandonnes à la pulsion de la Force d'Amour universelle émanant du fond de ton être, tu deviens un canal vivant capable de transmettre des vibrations de guérison à toutes les eaux, à toutes les forêts, à tous les animaux et dans le cœur même du corps vivant de la Terre, afin de corriger les déséquilibres et de favoriser une régénération complète de la grande Toile de la Vie.

Sens Qui Tu Es alors que tu deviens Un avec toute Vie sur Terre, Un avec Gaïa, cet Être d'Amour parfait, cette quintessence globale à laquelle nous participons tous, comme autant de cellules dans un immense organisme vivant. Tandis que tes pensées flottent vers le centre de cet Être gigantesque, exprime ta gratitude infinie pour tout ce qu'il ne cesse de te donner, pour l'air que tu respires, pour l'eau que tu bois, pour la nourriture qui te soutient et pour la grâce de la Vie dont tu es imprégné, et par laquelle ton existence même est rendue possible. Prends conscience des torrents d'Amour jaillissant du cœur de ton être et te fusionnant avec Tout Ce Qui Est.

Conscient de l'univers infiniment vaste que tu perçois depuis ton poste d'observation terrestre, ressens l'ineffable sentiment de béatitude qui monte en toi alors que tu contemples le miracle de la Vie ayant fait un joyau de ce grain de poussière infiniment petit dans le Cosmos infini qui t’entoure, et réalise à quel point chaque forme de vie est précieuse, chacune intimement liée à toutes les autres pour former une entité vivante parfaitement fonctionnelle et capable de s'autorégénérer : Gaïa, notre Terre-mère.

« Tu sais déjà très bien, en ton for intérieure, de quoi il est question ici et tu ressens à travers les subtiles effluves d’énergie dressant le duvet sur ton échine toute la magie lumineuse miroitant entre les lignes de ces symboles écrits. »



Cocréer un nouveau monde



Un nouveau monde s'offre à toi alors que nous franchissons le seuil critique à partir duquel nous allons collectivement faire le saut dans une nouvelle dimension d'existence. Pourtant, ce Moment de Vérité qui approche sera le fruit de nos propres efforts. Ce ne sera pas sous l'effet d'une force extérieure ou d'une intervention divine qu'il surviendra. Nous sommes les artisans de notre propre destinée, et avec chaque jour qui passe et chaque choix toujours plus conscient que nous faisons d'aller vers la Lumière intérieure de l'Amour qui nous guide tous, nous faisons un pas de plus sur la Voie de notre destinée commune.

Il y a une raison bien précise à notre présence ici. Rien n'est laissé au hasard dans ce ballet cosmique d'événements évolutifs. Nous apprenons par les expériences que nous avons nous-mêmes choisies les connaissances vitales grâce auxquelles nous serons bientôt en mesure d'activer le mécanisme infiniment subtil mais extraordinairement dynamique du changement dimensionnel. Bien que ton esprit lent, dont la vitesse est limitée par celle des échanges synaptiques dans ton cerveau, ne puisse guère comprendre toute l'ampleur de ce qui va bientôt se produire dans notre continuum temporel, quelque chose tout au fond de toi sent ce qui résonne juste devant et sait comment se préparer à cette révélation imminente.

C'est rien de moins que la victoire qui nous attend, et ce, en dépit des puissantes forces d'entropie et des tendances bestiales inscrites dans notre baggage génétique issu d'anciens labeurs évolutifs. Rien ne peut faire obstacle au tsunami de Lumière que nous cocréons en cet instant même. Nous sommes ce que nous pensons et nous devenons ce que nous sentons...

Tandis que le monde subit les tourments engendrés par les actions et les décisions manifestement destructrices d'hommes égoïstes résolus à acquérir jusqu'au dernier arbre encore debout et à exploiter jusqu'au dernier homme encore vivant, une vague de changements balaie les dernières résistances à une meilleure protection de la grande Toile de la Vie déjà bien affaiblie. Aucun gouvernement et aucune entreprise, peu importe leur entêtement et leur obsession du profit, ne peuvent arrêter le rouleau compresseur du changement résultant de décennies de prise de conscience mondiale, lente mais inéluctable, de notre Unité avec toute Vie sur Terre et avec Gaïa elle-même.

De simples mots ne suffisent pas à faire saisir toute la puissance des forces irrésistibles mises en branle dans le cœur des hommes, des femmes et des enfants, partout sur cette planète vivante, des forces qui s'expriment maintenant en un concert de demandes de changements et d'actions individuelles pour un monde meilleur. Si l'on parvient un instant à prendre du recul par rapport à notre routine quotidienne, et à observer dans son ensemble le continuum en évolution rapide de l'histoire humaine, on peut alors discerner l'éventail en expansion accélérée de la multitude d'actions positives posées en faveur de la Vie par des millions et des millions d'individus dont l'âme a été touchée par la grâce d'une connaissance intuitive supérieure et par de puissants élans intérieurs les aiguillonnant à progresser sur la voie rapide menant à l'éveil spirituel planétaire et au service désintéressé pour le plus Grand Bien de Tous.



Ancrer la prochaine dimension d'existence



Depuis de nombreuses années, des gens de tous les horizons de la vie ont en effet participé en nombre toujours plus grand aux diverses facettes de la mouvance émergente de la nouvelle conscience marquant la renaissance spirituelle de l'humanité toute entière. Les différentes formes d'expressions de ce mouvement sont désormais trop nombreuses pour être énumérées de façon exhaustive. Qu'il suffise de dire qu'il n'y a pratiquement aucun aspect de l'existence humaine qui n'ait pas été touché d'une manière ou d'une autre par la résonance intérieure de cette nouvelle conscience, et par les valeurs inhérentes à ce mouvement à mesure qu'il gagnait du terrain dans notre psyché collective et dans les affaires humaines.

Comme nous pouvons le sentir intuitivement lorsque nous écoutons la petite voix intérieure jouant un rôle toujours plus important chez un nombre sans cesse croissant de personnes, rien de tout cela n'est le fruit du hasard. Cela peut être perçu et décrit comme le résultat d'un afflux grandissant de Forces de Vie intelligentes au service d'un Plan divin conçu expressément dans le but d'aider toutes les âmes incarnées à réaliser leur ultime destinée – qui est de se rappeler leur origine et leur nature divines, de réorienter l'ensemble de leur existence afin d'aider les autres à s'éveiller à cette Réalité, et finalement de se réunifier au sein de la Source de Tout Ce Qui Est, dans une suprême acceptation de leur authentique et éternelle nature.

Au cours de ces années, des millions de personnes, et d'innombrables autres âmes contribuant à partir de leur sphère d'existence supérieure à notre évolution collective, ont uni leurs efforts et accru leur harmonisation vibratoire afin de nous aider à réaliser le grand Dessein du Créateur Universel pour notre royaume terrestre d'apprentissage expérientiel. Le pouls spirituel de l'humanité s'est ainsi progressivement accéléré afin de permettre un éveil plus intense dans le cœur et l'esprit de chacun à la beauté ineffable de notre planète vivante, à l'unité indissociable de Tout Ce Qui Est, et au besoin pressant de cocréer des relations plus harmonieuses au sein de notre grande famille humaine et avec la Toile de la Vie sacrée dont nous dépendons tous pour notre survie.

Il est difficile à partir d'une perspective humaine forcément limitée de prendre toute la mesure des défis ainsi relevés avec succès, puisque ce n'est qu'à travers le savoir prescient de la Conscience Universelle qu'il est possible d'évaluer et de comprendre les chemins différents qui auraient pu être empruntés sans cette transduction d'énergies cosmiques de changement. Un aspect clé pressenti par les clairvoyants et les visionnaires relativement aux changements mondiaux à venir, un phénomène maintes fois annoncé par les sources spirituelles canalisées à partir des royaumes supérieurs d'existence, est l'élévation progressive de la fréquence vibratoire de l'ensemble de notre champ de réalité planétaire vers une quatrième dimension dans laquelle le niveau de conscience dominant sera si élevé et si empreint des plus pures qualités innées de nos âmes que toutes les guerres cesseront et que plus aucun être vivant ne subira le moindre mal.

Chaque âme incarnée sera l'expression parfaite de la bonté, de la gentillesse, de la compassion et de l'Amour. Chaque vie sera consacrée à manifester encore plus activement la perfection que nous sommes déjà sur le plan de l'âme. Chaque moment sera une intense et profonde expérience de pure félicité et d'illumination extatique en célébration de notre nature divine et de l'UNicité vibrante qui nous lie tous en un Seul Esprit, un Seul Cœur et un Seul Être Omniversel d'Amour. Alors que chacun de nous chemine vers cet avenir infiniment radieux qui attend les âmes retrouvant le souvenir de leurs origines et manifestant sans cesse plus de facettes de leur Moi Supérieur, nous en venons à réaliser que chacun de nous a choisi une mission bien particulière que personne d'autre ne peut accomplir, et pour laquelle nous avons reçu la préparation et la formation nécessaires au cours de cette vie et de nombreuses autres vies antérieures. Il incombe maintenant à chacun de la mener à bien.


« Une appréhension purement mentale et rationnelle d’un phénomène qui, de par sa nature même, doit être vécu et ressenti de l’intérieur pour être parfaitement compris et assimilé, ne serait d’aucun secours et pourrait même s’avérer être une entrave en créant l’illusion d’une compréhension factice qui pourrait éclipser, mais pour un temps seulement, l’éclair de compréhension né d’une immersion totale de l’être dans l’indéfinissable réalité qui émerge sous le couvert d’une normalité quotidienne en apparence inchangée.  »



Il n’y a rien d’autre à faire que d’être



L’évocation de cette notion que chaque âme s’étant incarnée en ce monde est arrivée en cette dimension avec une mission précise à remplir touche au cœur même du sujet de ce médium de partage d’âme à âme. De fait, l’affirmation selon laquelle l’avenir commence maintenant, utilisée comme titre, indique que c’est par chacun de nos gestes, chacune de nos paroles, voire chacune de nos pensées et émotions que nous contribuons à façonner l’avenir. Manifestement, la plupart de nos gestes, paroles, pensées et émotions n’ont guère d’effet sur l’avenir du monde, car c’est habituellement sans réflexion ni choix délibéré, presque sous forme d’automatisme, que nous les laissons prendre forme à travers nous.

Toutefois, plus nous cultivons régulièrement l’attention consciente de la Présence silencieuse de l’âme qui observe et influence en filigrane le devenir de l’être physique à travers laquelle celle-ci vit l’expérience de l’incarnation physique, plus nos agirs tendent à délaisser les sillons lourdement tracés des conditionnements culturels acquis pour s’aligner plus étroitement sur le Vouloir instinctif de la Conscience Universelle dont chaque être est une expression. Et comme chaque âme a choisi avant de s’incarner le canevas général de ce que serait son vécu et ses réalisations, ces choix d’orientation profondément ancrés dans la fibre même de Sa conscience font naturellement surface dès que les conditions le permettent pour pousser subtilement, mais sans relâche, son personnage humain dans la direction souhaitée.

Or, à force de laisser le Pilote intérieur jouer un rôle toujours plus grand dans le tour que prend notre existence, les gestes, paroles, pensées et émotions s’exprimant à travers nous peuvent alors avoir un effet d’entraînement souvent déterminant sur l’évolution des choses en ce monde, car ils possèdent alors la force que leur confère la Volonté divine universelle avec laquelle ils sont intimement alliés. Même si les voies de Dieu sont impénétrables, comme l’affirme le populaire dicton, Sa volonté devient transparente et le chemin clairement tracé devant soi lorsque nous avons enfin compris Qui Nous Sommes et le rôle attendu de chacun de nous. C’est ce que des millions et des millions d’âmes incarnées au cours des six dernières décennies ont peu à peu réalisé alors que chacune a patiemment contribué, en réalisant ce qu’il était attendu d’elle, aux progrès évolutifs colossaux, aux véritables pas de géant que l’humanité a fait depuis les soixante dernières années, et plus particulièrement depuis environ 10 ans, dans son éveil collectif et sa prise en main de son devenir et de celui de ce monde. Nous allons d’ailleurs bientôt citer en exemple quelques-uns des acteurs du changement grâce à qui un avenir meilleur est en voie de se dessiner.

Il faut toutefois bien saisir un aspect important de ce qui doit guider notre existence et orienter nos gestes, paroles, pensées et émotions. Ayant grandi avec une ego que tout dans notre environnement culturel contribue à fortifier et à glorifier, ce dernier a naturellement tendance à vouloir garder sous son contrôle ce que nous faisons et à s’attribuer tout le crédit de nos actions. Il n’y a rien de foncièrement répréhensible à cela, car cette interface qu’emprunte l’âme pour interagir avec le milieu physique dense de ce monde est un instrument nécessaire, voire indispensable compte tenu des contraintes souvent difficiles et exigeantes qu’impose la vie en ce bas monde. Mais le fait de vouloir maintenir sous son contrôle et sa volonté souvent opiniâtre le cours de notre existence, et les actions que nous sentons devoir poser lorsque la flamme du désir sincère et désintéressé de servir autrui s’est allumée, peut parfois entraver la guidance intuitive qui seule peut nous indiquer où se trouve la voie de moindre résistance pour atteindre les objectifs de notre mission de vie.

Cette Voie royale sur laquelle de plus en plus d’humains se sont résolument engagés, et vers laquelle ils retournent chaque fois qu’ils en ont dévié pour apprendre une nouvelle leçon utile de la vie, est celle de l’être et non du faire. De fait, lorsque nous voulons faire les choses, c’est essentiellement l’ego qui tente alors de mener le jeu, alors que lorsque nous nous contentons d’être Qui Nous Sommes, sans interférer avec la pulsion intuitive qui guide chaque geste, parole, pensée et émotion s’exprimant ainsi à travers nous, nous devenons alors un instrument parfaitement calibré et suprêmement précis pour accomplir ce que la Volonté universelle désire réaliser à travers nous. Ce faisant, par l’observation des résultats de ce qui se manifeste ainsi, nous développons une conscience toujours plus solidement ancrée de Qui Nous Sommes. C’est une sorte de cercle vertueux par lequel toutes les qualités intrinsèques d’amour, de compassion et de bonté de l’âme peuvent s’épanouir librement, renforçant ainsi constamment le choix délibéré de demeurer conscient de notre véritable nature universelle... et ainsi d’Être.


« Je suis une âme, une étincelle divine de l'Infini qui a donné naissance à cet univers. Je me rappelle Qui je suis et, consciente d'être Une avec Tout Ce Qui Est, je me consacre à servir le But ultime de la vie. Je suis venue ici avec bien d'autres âmes afin de contribuer à l'expansion de la Lumière sur cette Terre vivante. J'accepte de laisser l'Amour être le phare qui guide ma vie, et de faire resplendir sa Lumière à chaque instant. Je suis une âme, et le seul but de mon existence est d'être Tout Ce Que je Suis. »

– Cette affirmation solennelle est proposée dans les invitations diffusées mondialement à participer aux méditations du solstice et de l’équinoxe. Elles sont disponibles au http://www.earthrainbownetwork.com/FocusArchives/GroupeFocal.htm



Se libérer de la grande Illusion



Avant de passer en revue les réalisations de certains agents de la transformation planétaire en cours, il est un dernier élément qu’il importe de considérer pour mieux saisir l’état d’esprit à développer afin de pouvoir soi-même devenir un catalyseur d’éveil et de transformation. Le court récit allégorique suivant* permet de comprendre rapidement l’influence omniprésente du paradigme psychologique dans lequel baignent tous les humains et faisant obstacle à notre libération de la grande Illusion qui maintient la plupart des âmes incarnées dans l’ignorance de leur véritable nature immortelle et universelle.

* Tiré de l’article Trou blanc dans le temps de Jean Hudon, paru en 1992 dans le magazine Luminance, anciennement publié par les Éditions Ariane.


Nous sommes tel un homme à qui on aurait dit toute sa vie de se tenir fermement à une corde et de ne pas la lâcher sous aucun prétexte au risque de tomber et de mourir. Arrive un sage qui lui dit que la sécurité offerte par la corde est illusoire et que s’il consentait à prendre le risque de la relâcher un peu, il en éprouverait une joie profonde et une réelle sécurité. Un seul doigt d’abord lui suggère-t-il... Après quelques hésitations, l’homme se dit qu’il ne risque pas grand chose après tout pour goûter à un peu de béatitude et il tente le coup.

Comme promis il en ressent une grande joie, mais ce n’est pas suffisant pour amener un bonheur durable. Après avoir été ainsi encouragé par le sage à relâcher graduellement sa prise sur la corde, un doigt après l’autre, l’homme en arrive enfin à surmonter la grande peur qu’on lui avait inculquée et il relâche le dernier doigt qui le retenait à la corde. Son bonheur est total et, à sa grande surprise, plutôt que de tomber, il réalise qu’il est simplement debout sur le sol ferme et qu’il est enfin libre d’aller où bon lui semble.


Il en est de même pour nous. Il suffit de relâcher peu à peu notre adhésion à la transe culturelle qui nous maintient dans une illusoire sécurité, pour accepter enfin le risque de découvrir l’univers d’un œil différent et ainsi changer totalement notre perception sur tout ce qui nous entoure et surtout sur nous-mêmes.

Ce lâcher-prise, si l’on veut bien s’y abandonner, nous ouvrira la porte sur une nouvelle et merveilleuse Réalité où nous vivrons des instants véritablement divins. Survenant parfois comme par magie, par la grâce d’une conjonction unique de circonstances et de disponibilité intérieure, ces moments d’extase, toujours trop courts mais d’une indescriptible intensité fulgurante, marquent à tout jamais la conscience et laissent entrevoir l’extraordinaire conscience d’être et l’ineffable paix de l’âme qui nous attendent lorsque nous aurons retrouvé le Chemin qui mène à la Source de Tout Ce Qui Est.

Après avoir vécu de tels instants, l’on ne peut ensuite que trop bien réaliser à quel point nous sommes attachés à nos désirs, à nos craintes, à nos opinions et à tout ce qui nous maintient dans l’illusion. La pratique du détachement, surtout le détachement du fruit de nos actions, et la découverte du Soi profond que de telles expériences nous amènent à faire, nous mettent alors sûrement sur la Voie royale menant à l’illumination de l’être. Nous cultivons l’art de vivre le moment présent, laissant de côté les souvenirs passés préoccupants et toute inquiétude face à l’avenir, demeurant indifférents au bavardage omniprésent de notre incessant dialogue intérieur, pour centrer toute notre attention au sein de la pure essence de notre être, dans la conscience du Veilleur silencieux qui sait, observe et est.

Ainsi libéré du fardeau de tout ce qui le retenait dans le monde phénoménal de la matière, notre esprit peut alors se tourner vers le véritable service, rire sereinement de tous les petits bonheurs que la vie apporte et resplendir d’un amour inconditionnel et communicatif pour tous les êtres qui habitent l’univers où nous avons la grâce de vivre.

Cette « corde » illusoire, cette interprétation consensuelle de la réalité faite de tous les crédos qui nous ont été inculqués par une société encore embourbée dans les miasmes de ses premières tentatives pour expliquer l’inexplicable, est tel un boulet que nous traînons inconsciemment, un joug subtil mais oppressant, qui fait de nous des automates inconscients de leur grandeur infinie. Tel un mauvais sort jeté sur notre espèce depuis des millénaires, et nous maintenant sous l’emprise de peurs soigneusement cultivées pour perpétuer notre asservissement, une véritable chape de plomb pèse sur notre âme qui peine à se libérer de toutes ces futiles illusions.

L’une des plus accablantes est celle de notre mortalité – qui est le corollaire inévitable de notre ignorance face à notre identité véritable, celle d’une âme éternelle issue de la Matrice Universelle. Cette crainte existentielle de la mort est trop souvent ce qui freine les élans qui, lors d’instants de grâce, jaillissent du fond de l’âme pour nous inciter à réaliser notre mission de vie. Ceux et celles d’entre nous qui ont définitivement fait le saut pour devenir des agents du changement ont tous plus ou moins surmonté cette illusion.

Bien souvent, c’est à la suite d’une expérience profondément transformatrice que ce sortilège mortel de dissipe – comme lorsque nous frôlons la mort et franchissons, pour quelques minutes à jamais gravées dans notre cœur, le Rubicon nous séparant de l’Après-vie, de ce paradisiaque univers édénique que nos âmes ont cocréé au fil des âges, et où chacune séjourne entre deux vies pour se refaire des forces, poursuivre son apprentissage de l’Infini qu’elle Est, et se préparer à une nouvelle mission en ce monde ou ailleurs dans l’univers.

La projection ou sortie astrale constitue un autre moyen puissant de lever un coin du voile sur l’envers du décor. Plusieurs auteurs ont partagé le fruit de leurs découvertes en ce domaine subtil auquel nous accédons tous durant nos rêves. L’un d’eux, William Bulhman, a raconté en détails dans Voyage au-delà du corps : L'Exploration de nos univers intérieurs ses fascinantes sorties astrales dont le récit ne peut que laisser rêveurs ceux qui aspirent à retrouver leurs ailes. Il nous y offre également un aperçu révélateur des techniques qu’il propose pour aller soi-même explorer en toute conscience cette antichambre du paradis. Selon ce qu’il explique, bien des gens ayant déjà fait une telle expérience rapportent avoir vécu un éveil intérieur de leur identité spirituelle et, de ce fait, une transformation de la perception qu’ils ont d’eux-mêmes. Ils se voient comme étant plus que de la simple matière, et se sentent plus conscients et plus vivants.

Souvent, mentionne-t-il, ils expriment une profonde sagesse intérieure née de leurs propres expériences spirituelles. Beaucoup disent se sentir reliés à quelque chose de plus grand qu’eux, unis à la Source même de la Vie. Ils décrivent éprouver le sentiment grisant d’avoir brisé une épaisse barrière d’ignorance, de peurs et de limitations. Ils affirment avoir une plus grande conscience de la Réalité, une image plus fidèle d’eux-mêmes et une confirmation personnelle de leur immortalité. Ils observent une diminution de la peur de la mort, et une accélération de leur évolution et des transformations psychologiques qui s’en suivent. Ils disent jouir de facultés psychiques accrues et de guérisons spontanées, éprouver un plus grand respect pour la vie sous toutes ses formes, et reconnaître l’influence de leurs vies passées. Plusieurs révèlent avoir fait la rencontre d’un être de lumière ou d’un ange et avoir alors obtenu des réponses personnelles. D’autres ont désormais le sentiment profond de savoir plutôt que de croire. La plupart ressentent un grand calme intérieur et une plus grande soif de vivre, et ont le sentiment d’avoir une intelligence accrue, une meilleure mémoire et une imagination plus vive.

Bien sûr, il existe d’autres moyens de se libérer de la grande Illusion – la méditation et la contemplation spirituelle sont certainement à employer avec constance et détermination – et en réalité de telles expériences extrêmes ne suffisent pas à disperser complètement la brume toxique des fausses croyances et des peurs irraisonnées. En fait, la victoire ne sera pleinement acquise que lorsque l’ensemble de l’espèce humaine aura surmonté ses peurs ataviques et atteint le sommet de la montagne de l’illumination, car en vérité nous sommes toutes intimement liées ensemble, nous les âmes présentes en ce monde, d’un côté comme de l’autre du Voile, et ce n’est que par la guérison totale de notre tare congénitale, acquise aux confins des origines intemporelles de notre Être collectif, que chacune de nous pourra pleinement briller de tous ses feux. Le Chemin est donc encore infiniment long devant nous... Et tout est parfait ainsi, car ce n’est pas atteindre le but qui importe, c’est chaque instant du Voyage.



Quelques acteurs du changement global



Il serait facile de dresser une longue liste de personnes ayant joué un rôle décisif dans le cours de l’évolution de l’humanité. Nombre d’entre elles sont des auteurs connus ayant publié le fruit de leurs réflexions et ayant offert des centaines de conférences pour transmettre de vive voix ce qui les passionne. Mais de nombreux autres individus sont de parfaits inconnus pour la plupart des gens. Ils œuvrent dans l’ombre et font partie de cette armée invisible de conspirateurs dont Marilyn Ferguson parlait dans son livre La conspiration du Verseau paru en 1980. En fait, les personnalités connues de par le monde ayant été des acteurs de premier plan dans le devenir de leur nation, tels le Dalaï Lama ou Nelson Mandela, et tous les autres ayant eu une quelconque notoriété par leur art, leurs écrits ou leurs réalisations, ne forment que l’infime pointe du gigantesque iceberg fait de centaines de millions d’âmes qui, dans toutes les avenues de l’existence, ont contribué, par leur dévouement passionné à la cause qu’ils ont senti devoir servir, à cocréer le monde que nous connaissons aujourd’hui.

Bien sûr, ce ne sont pas tous les êtres humains qui ont apporté une contribution constructive et positive au progrès de l’expérience humaine sur cette Terre. Beaucoup ont même eu une influence terriblement destructrice, laissant derrière eux un héritage qui est totalement aux antipodes de ce que nous ont légué les artisans d’un monde meilleur auxquels il est fait allusion ci-dessus. Ils représentent la partie non encore guérie qui, en chacun de nous, peine à trouver un sens à cette existence et parfois se raccroche aux bouées instables et souvent mortellement piégées de la recherche égocentrique du gain, de la quête du pouvoir ou de la satisfaction des instincts les plus morbides que les êtres coupés de leurs racines immortelles peuvent finir par développer au fil de leurs incarnations, emportés dans une spirale involutive qui peut les mener jusqu'aux plus bas échelons de l’expérience incarnée.

Manifestement, le but recherché ici est d’inspirer à retrouver le fil conducteur intérieur menant à l’accomplissement de ce que nous sommes venus réaliser en ce monde. Mais il faut bien comprendre qu’en dépit des souffrances qu’ils font subir aux victimes de leurs fatales erreurs et des conséquences karmiques parfois extrêmes que les fauteurs de trouble peuvent ainsi encourir, leurs choix existentiels désaxés et nourris par la culture de violence et de rejet de la grâce divine qui prévaut encore aujourd’hui dans certains strates de la société ont néanmoins servi à bien démontrer par l’absurde la direction qu’il faut à tout prix éviter de prendre. Ce qui rend ce monde si attrayant pour les âmes désireuses de trouver des opportunités d’évolution accélérée offertes nulle part ailleurs dans l’univers, c’est justement l’intensité extrême des contrastes entre les voies qui montent vers la Source Universelle de l’Être et celles qui descendent dans les bas-fonds de l’Ombre, où le souvenir même de l’existence de la Lumière de l’Amour s’est, semble-t-il, à jamais dissipé.

Afin de vous offrir en exemple quelques modèles capables à la fois de vous inspirer à les émuler et de vous donner confiance en la courbe ascendante que notre évolution a désormais fermement adoptée, mais aussi afin de vous donner l’occasion de découvrir à travers leurs propos d’autres éléments de compréhension essentiels pour mieux sentir et savoir quelle extraordinaire aventure d’éveil collectif nous sommes en train de vivre, vous allez maintenant découvrir, ou mieux connaître, certains acteurs moins connus de la mouvance planétaire de la nouvelle conscience, mais jouant un rôle déterminant dans la transformation planétaire en cours.



Nos bergers galactiques et les choix qui nous appartiennent



Dans une entrevue audio enregistrée le 20 juillet 2010 par le britannique Bill Ryan, co-fondateur avec Kerry Cassidy, du Projet Camelot, celui-ci nous fait découvrir Paul Hellyer(1), ancien ministre canadien de la Défense (de 1963 à 1967), qui a fait une remarquable et courageuse sortie publique en septembre 2005 au sujet de la réalité de la présence extraterrestre. Ceux et celles qui ont déjà eu le plaisir de lire, d’entendre ou de regarder quelques-unes des nombreuses entrevues réalisées par Bill et Kerry via leur site Web projectcamelot.org savent quelle contribution essentielle ils ont apporté à la divulgation de secrets lourds de conséquences qu’une cabale mondiale s’efforce de protéger afin de maintenir son emprise sur ce monde. En raison de l’importance de ce sujet pour mieux comprendre dans quel contexte s’inscrit la grande aventure de l’évolution de la vie sur cette planète, voici quelques-uns des éléments d’information essentiels présentés par le biais de cette entrevue.

Dès le début, Paul Hellyer cite deux grands problèmes dont il est urgent de s’occuper si nous voulons assurer le maintien des conditions favorables à la vie sur Terre, soit le réchauffement climatique et le contrôle étouffant exercé par le système bancaire international(2) sur la destinée humaine. En ce qui concerne le premier problème, il déplore l’influence perverse des grandes compagnies pétrolières qui ont réussi, particulièrement aux États-Unis, à semer suffisamment le doute dans l’esprit des gens, notamment par leur financement en sous-main de scientifiques véreux clamant que la pollution humaine n’a aucun effet sur le climat, pour ainsi rendre politiquement suicidaire toute décision de nature à véritablement freiner les émissions de gaz carbonique d’origine fossile et, de ce fait, à limiter les profits colossaux que font ces entreprises. Il cite le climatologiste James Hansen de la NASA dont le plus récent livre, Storms of My Grandchildren, dissipe tout doute possible sur la réalité de ce phénomène mondial et sur les conséquences catastrophiques qu’il risque d’avoir pour notre espèce et pour les écosystèmes de la planète.

Il affirme que même si des efforts louables sont maintenant déployés pour utiliser davantage les formes d’énergies renouvelables et faire un usage plus efficace des énergies fossiles dont dépendent largement nos moyens de transport, au rythme où vont les choses il est illusoire d’espérer que nous réduirons assez rapidement notre empreinte écologique pour éviter de franchir un point de non-retour qu’il estime se situer autour de 2020 – ce qui est sans doute une évaluation optimiste comme il l’admet lui-même. Que faire alors ? Eh bien, cet ancien haut responsable politique, avec toute la crédibilité que lui confèrent ses nombreux contacts personnels avec des politiciens, des scientifiques et un général de l’US Air Force à la retraite ayant eu accès à des informations ultra-confidentielles, affirme avec assurance que des scientifiques américains ont développé, en collaboration avec des êtres venus d’autres planètes, de nouvelles formes d’énergie exotiques (dont la fusion à froid et l’énergie du point zéro) dans des laboratoires souterrains du Nevada, de l’Arizona et du Nouveau-Mexique, et que seule la divulgation de ces secrets et le recours massif à ces nouvelles sources d’énergie propres pourraient permettre d’éviter le pire. Il mentionne également la rétro-ingénierie des vaisseaux spatiaux (74 depuis 1897 selon le livre MAJIC Eyes Only) s’étant écrasés sur Terre, laquelle aurait permis le développement de nouvelles technologies aujourd’hui largement répandues comme les micro-processeurs et la fibre optique. Il explique également que, selon ses sources, les civilisations extraterrestres(3) qui veillent depuis d’innombrables millénaires sur l’évolution de la vie en ce monde, seraient tout à fait disposées à nous venir en aide pour stopper la destruction de notre environnement planétaire, pourvu que les militaires à la solde du gouvernement occulte qui, en réalité, contrôle les États-Unis et une bonne partie de la planète, cessent de faire feu sur leurs vaisseaux chaque fois que l’occasion se présente.

Bien qu’il ne puisse expliquer avec certitude pourquoi les quelques individus multi-trillionaires contrôlant la Cabale refusent la divulgation de l’existence de moyens technologies qui permettraient de sauver la planète, il émet l’hypothèse qu’ils espèrent sans doute pouvoir continuer à s’enrichir le plus longtemps possible avec les profits énormes qu’ils tirent de l’exploitation du pétrole et des autres formes d’énergie fossiles. Il aimerait que le Congrès américain prenne l’initiative de faciliter, en échange d’une garantie d’amnistie aux délateurs, la divulgation des découvertes scientifiques réalisées avec les fonds publics – il serait apparemment trop risqué pour le président américain de tenter de le faire lui-même. Toutefois, rien ne permet d’imaginer qu’un tel scénario se matérialise, à moins d’une reprise en main par l’électorat américain des leviers du gouvernement tombés depuis longtemps sous le contrôle de puissantes corporations multinationales – une situation qui prévaut dans de nombreux pays occidentaux.

Bill Ryan mentionne le cas de Jim Starks, qui aurait été emmené des centaines de fois à bord de vaisseaux extraterrestres et qui affirme que ces êtres lui ont fait part de leur grande préoccupation au sujet de l’un des avenirs possibles de notre monde. Il cite également, comme élément connexe à sa question, les préparatifs menés secrètement par les élites militaires de nombreux pays pour créer des refuges souterrains en prévision d’une quelconque catastrophe planétaire appréhendée, et demande à Paul Hellyer ce qu’il sait à ce sujet. Ce dernier n’y répond pas directement, mais avance que le choix nous appartient de déterminer quel sera l’avenir de ce monde, tout en signalant que nous ne pouvons espérer que les gouvernements arrivent à exercer une véritable influence positive à moins de retirer des mains de banques privées le pouvoir d’imprimer la monnaie, afin ainsi de se donner la capacité de financer les transformations nécessaires pour orienter le monde vers un avenir durable.

Selon lui, seule une révolution dans l’esprit et le cœur d’une majorité de la population pourrait amener les gens à ne voter que pour des politiciens qui auront le courage de mettre en place les politiques progressistes nécessaires à la cocréation d’un avenir meilleur pour l’ensemble de l’humanité. Mais il déplore l’extrême difficulté que représente la frilosité maladive des médias traditionnels à aborder d’une manière globale et sérieuse les sujets dont une meilleure connaissance aiderait les gens à mieux comprendre la gravité des menaces qui pèsent sur l’avenir du monde et les obstacles empêchant de prendre les décisions qui s’imposent pour favoriser l’émergence des solutions aux difficultés que nous rencontrons.

Cette entrevue fort stimulante se termine par une invitation à se donner la peine de s’informer et de s’éduquer sur les différents aspects abordés au fil de leurs échanges, et de réaliser que c’est à chacun de nous que revient la responsabilité de créer un monde meilleur, car c’est précisément avec un tel objectif à l’esprit que de nombreuses âmes se sont incarnées. Tous deux signalent d’ailleurs le rôle de plus en plus actif que jouent aujourd’hui de jeunes adultes dont la détermination et l’intelligence déployées pour contribuer à la transformation planétaire constituent un signe fort encourageant. Ce qui nous amène à l’étape suivante de notre bref tour d’horizon des quelques acteurs du changement soumis à votre attention.


1) Paul Hellyer est également l’auteur de 13 livres. Deux d’entre eux, Light at the End of the Tunnel (2009) et Miracle in Waiting (1996), sont en lien direct avec les révélations qu’il fait dans cette entrevue, dont la version originale anglaise est disponible au http://www.projectavalon.net/forum4/archive/index.php/t-4177.html

2) Écouter à ce sujet ce que Victoria Grant, une Canadienne de 12 ans, explique sur l'escroquerie bancaire http://www.youtube.com/watch?v=Wkv9ZYfk7fs
Victoria Grant, une Ontarienne de 12 ans, est devenue une vedette YouTube après la diffusion de son discours économique sur les médias sociaux. Elle reproche aux banques canadiennes de se faire de l'argent injustement sur le dos des Canadiens lors d'une conférence du groupe Public Banking in America, à Philadelphie. La jeune fille n'a pas froid aux yeux, alors qu'elle accuse les banques et le gouvernement de tenir les citoyens canadiens en « esclavage ». « La dette nationale est de plus de 800 milliards de dollars. Pourtant, nous payons 160 millions de dollars en intérêts par jour. Ce sont plus de 600 milliards de dollars que nous dépensons en intérêts par année. À qui va cet argent? » Jusqu'aux années 1970, le gouvernement fédéral empruntait directement à la Banque du Canada. Dans les dernières décennies, toutefois, les banques privées se sont mêlées de la partie. Victoria Grant démontre que toute personne âgée de plus de 12 ans devrait normalement pouvoir comprendre l'escroquerie des banques et de la privatisation des dettes publiques. Plus personne n'a désormais d'excuse pour continuer à cautionner un tel système qui s'est généralisé dans la plupart des pays du monde.

« Jusqu’à ce que le contrôle de l’émission de devises et de crédit soit restaurée au gouvernement et reconnue comme sa responsabilité la plus flagrante et la plus sacrée, tout discours sur la souveraineté du Parlement et la démocratie est vain et futile... Une fois qu’une nation abandonne le contrôle de ses crédits, il n’importe plus qui fait ses lois... L’usure, une fois aux commandes, coule n’importe quelle nation. »

– William Mackenzie King – Premier ministre du Canada de 1921 à 1948

Voir aussi de nombreuses autres citations de personnages célèbres à ce sujet au http://ow.ly/huqoB, ainsi que deux documentaires au http://ow.ly/huqrD et un livret au http://ow.ly/huquU sur la face cachée de la monnaie.

3) Ces civilisations serait essentiellement bienveillantes selon Paul Hellyer, quoi que tout semble indiquer que certaines factions déviantes, reptilienne et zéta réticulienne notamment, n’aient pas à cœur les meilleurs intérêts de l’humanité.



Occupons-nous de sauver le monde



On ne saurait explorer les voies vers un avenir meilleur sans parler du mouvement de changement qui bouleverse l’échiquier politique mondial depuis le début de 2011. Comme lors des révoltes populaires de mai 68 et de la chute du mur de Berlin en novembre 89 ou, plus récemment, comme pour la montée du mouvement anti-mondialisation, dont les manifestations de Seattle en 99 et les grands rassemblements de Porto Alegre ont été les temps forts, un puissant vent de changement balaie le monde à l’instigation d’une nouvelle génération, sans doute la mieux éduquée de l’histoire, mais aussi souvent incapable de se trouver un emploi digne de ce nom, et qui en a ras-le-bol de voir son avenir bloqué par la cupidité et l’arrogance d’une poignée de despotes militaires ou corporatifs. Les flammes de cette rage collective contre les abus de tous genres ont d’abord été attisées lors de la révolution verte réprimée dans le sang en Iran, pour ensuite se transmettre à la Tunisie, à l’Égypte et à l’ensemble du monde arabe, faisant tomber avec relativement peu d’effusions de sang des dictatures qui semblaient indéboulonnables – sauf dans le cas de la Libye et bien sûr de la Syrie où les combats toujours en cours pour faire tomber la tyrannie de la famille Assad ont pratiquement détruit le pays et fait plus de 100 000 morts.

Puis, la jeunesse espagnole, frappée de plein fouet par la crise économique mondiale et le chômage, s’est mise à occuper les places publiques de son pays afin, notamment, de réclamer une meilleure justice économique et sociale et la fin de la corruption gangrénant le système capitaliste qui, par sa nature même, ne peut qu’engendrer un fossé toujours plus profond entre le 1% d’ultra-riches et le 99% d’exploités de la planète. L’Amérique des opulents banquiers de Wall Street qui, jusque-là, se croyaient à l’abri de toute opposition, a soudain vu éclore à l’automne 2011 une version virale, alimentée par les médias sociaux, de la révolution qui bousculait l’ordre établi sur le reste du globe. Plus de 600 lieux publics étaient bientôt spontanément occupés aux quatre coins des États-Unis, du Canada, de l’Europe et même du Brésil, par une constellation d’individus animés d’une volonté commune de mettre fin au règne d’une élite manipulatrice qui tire les ficelles dans l’ombre et ne cesse d’étendre sa domination sur le monde.

Ces dizaines de milliers d’acteurs du changement ne représentent toutefois que la partie visible d’une mouvance souterraine qui, depuis des décennies, s’affaire à jeter les bases d’un nouveau partage du pouvoir économique et politique en ce monde. Les formes prises par les efforts transformateurs et novateurs de ces âmes courageuses, animées d’une belle flamme missionnaire, sont pratiquement infinies et toujours adaptées aux réalités locales, régionales et nationales où elles œuvrent.

Pensons au mouvement coopératif, qui dans tant de domaines a donné aux communautés locales et aux travailleurs les moyens de se prendre en main et de s’affirmer tout en contribuant au mieux-être de la collectivité. Pensons aussi au mouvement communautaire qui a vu s’épanouir de nouveaux milieux de vie (comme la communauté Findhorn en Écosse) jouant le rôle de laboratoires sociaux et de pôles rayonnants offrant un aperçu du monde de demain. N’oublions pas, bien sûr, les millions d’organismes issus du mouvement associatif qui ont pris la défense d’innombrables causes, comme celles d’une plus grande justice sociale ou d’un meilleur respect de l’environnement, pour ne citer que ces 2 exemples. À l’évidence, la contribution de cette nuée d’acteurs du changement a déjà profondément remodelé le monde, tout en faisant efficacement contrepoids aux visées destructrices et dominatrices de ceux chez qui la Lumière de l’Amour et de la Compassion brille encore par son absence.

De nombreux auteurs et conférenciers ont tracé le portrait qui émerge peu à peu des initiatives de cette mouvance salvatrice dont les héros agissent de plus en plus au grand jour, permettant ainsi enfin au commun des mortels de constater qu’une lueur d’espoir brille désormais à l’horizon de notre avenir. Deux de ces chroniqueurs et dynamiseurs du changement méritent ici une mention pour leur contribution à l’œuvre commune : Paul Hawken et Daniel Pinchbek.


Paul Hawken


Paul Hawken est un activiste et conférencier américain à l'avant-garde du mouvement de la Nouvelle conscience, particulièrement en matière d'économie et d'environnement. Il est l'auteur de sept livres dont les mieux connus sont Natural Capitalism: Creating the Next Industrial Revolution, publié en 1999 et disponible en 27 langues (version française au http://ow.ly/je5D0), et Blessed Unrest, How the Largest Movement in the World Came into Being and Why No One Saw It Coming, publié en 2007, dans lequel il défend l'idée qu'il existe désormais un mouvement mondial sans nom agissant comme une sorte de système immunitaire de l'humanité et réagissant activement aux crises écologiques et humanitaires de la planète. En 2002, le magazine Fortune l'a appelé « l'entrepreneur hippy original, le marchand du comté Marin (en Californie) qui a été allumé par le monde des affaires alors que d'autres le fuyaient toujours », ajoutant : « Aujourd'hui, Hawken occupe une niche unique dans le paysage américain, combinant de solides références entrepreneuriales [il donne régulièrement des discours devant des auditoires corporatifs] et jouissant d'une excellente crédibilité parmi les écologistes et les critiques de la société. Il a un jour écrit, et défend toujours, la phrase suivante : « Il n'y a pas de manière polie de dire que les entreprises détruisent le monde. » Pourtant il croit également, avec passion, que le monde des affaires avec l'énergie inépuisable, l'imagination et la créativité qui le caractérisent va un jour nous extirper du bourbier qu'il a créé. « Je crois, dit-il, que le monde des affaires est sur le point de connaître un profond changement sous l'effet de forces sociales et biologiques qui ne peuvent plus être ignorées ni écartées. »(1)

Il fut invité à prononcer un discours à l’occasion de la remise des diplômes à l’Université de Portland en Oregon, le 3 mai 2009. Il l’a intitulé « Vous êtes géniaux, et la planète embauche ». Dès le début, il rappelle aux diplômés le fait que tous les systèmes vivants de la planète se dégradent à une vitesse folle, que notre civilisation a besoin d'un nouveau système d'exploitation, que ce sont eux les programmeurs et qu’ils ont peu de temps pour le concevoir. Cette planète a été livrée avec un manuel d’instructions, dit-il, mais nous semblons l’avoir égaré. Des directives importantes comme ne pas empoisonner l'eau, le sol ou l'air, ne pas laisser la Terre devenir surpeuplée, et ne pas toucher au thermostat ont été violées. Il les enjoint de ne pas se laisser décourager par ceux qui prétendent qu’il est trop tard pour sauver la planète. Faites ce qui doit l’être, conseille-t-il, et vérifiez si c’était impossible uniquement après avoir terminé.

« Lorsqu'on me demande si je suis pessimiste ou optimiste face à l'avenir, » explique-t-il, « ma réponse est toujours la même : Si vous examinez le constat fait par la science sur l’état du monde et que vous n’êtes pas pessimiste, alors vous ne comprenez pas les données. Mais si vous rencontrez des gens qui travaillent à revitaliser cette planète, ou à redonner leur dignité aux pauvres, et que vous n’êtes pas optimiste, vous avez une pierre à la place du cœur. Partout dans le monde, je vois des gens ordinaires qui sont prêts à surmonter le désespoir, à défier les pouvoirs en place et à se battre contre vents et marées pour rétablir un semblant de décence, de justice et de beauté en ce monde.

La poétesse Adrienne Rich a écrit : ‘Tant de choses ont été détruites qu’il m’a fallu unir ma destinée à ceux qui, d'âge en âge, obstinément, sans aucun pouvoir extraordinaire, reconstituent le monde.’ Il ne saurait y avoir de meilleure description... Vous vous joignez à une multitude de gens dévoués. Personne ne sait combien de groupes et d’organisations s’activent à résoudre les problèmes les plus importants de notre époque : le changement climatique, la pauvreté, la déforestation, la paix, l'accès à de l’eau, la faim dans le monde, les droits humains, la protection de l’environnement, et plus encore. C'est le plus grand mouvement que la Terre ait jamais connu... Il donne de l'espoir et un soutien à des milliards de personnes à travers le monde, et il confère un sens à leur vie. »

Nul doute que ces jeunes adultes fraîchement diplômés auront senti naître ou grandir en eux la flamme ardente de cette volonté commune de contribuer à l’émergence d’un monde meilleur et d’être une partie de la solution aux multiples maux qui affligent ce monde. Ce genre de discours enflammé, Paul Hawken en a donné plusieurs, dont certains sont même disponibles sur le Web(2). Cet allumeur de consciences offre toujours une vision optimiste et motivante de ce que le monde est en voie de devenir. Il mérite assurément d’être mieux connu.

1) Tiré de http://www.en.wikipedia.org/wiki/Paul_Hawken

1) Son discours Blessed Unrest and WiserEarth, donné lors de la conférence Bioneers en 2006, mérite d’être écouté – voir au http://youtu.be/N1fiubmOqH4. Il y parle du plus grand mouvement au monde composé de plus d'un million d'organismes sans but lucratif luttant pour la justice sociale et environnementale. Pour avoir les sous-titres français, cliquer sur l'icone 'cc'. Le passage le plus spectaculaire (5 minutes) se trouve au
http://youtu.be/w5L7XIjV4Jw. Pour en savoir plus sur son livre The Blessed Unrest, voir au http://www.blessedunrest.com/


Daniel Pinchbek


Daniel Pinchbek est un autre artisan du changement dont les idées contribuent à catalyser la transformation planétaire en cours. Auteur de cinq livres, dont 2012 : Le retour de Quetzalcoatl, et rédacteur en chef du magazine en ligne Reality Sandwich, portant plus particulièrement sur la philosophie et l'activisme New Age, il s’est notamment intéressé aux prophéties des Mayas et des Hopis, et s’efforce par ses écrits de faire le pont entre leur vision holistique du monde et notre interprétation souvent étriquée de la réalité. Dans un article publié en novembre 2011 et s’intitulant Global Revolution Underway, il invite les participants à la mouvance de la nouvelle conscience à trouver leur voix au sein du « mouvement d’insurrection globale » en cours qui, selon lui, continuera jusqu’à ce que le système dominant tombe et soit remplacé dans le cadre de la métamorphose planétaire déjà bien entamée. Le nouveau paradigme qui s’affirme à travers nous demande, souligne-t-il, « que nous prenions soin de l’ensemble de la famille humaine et que nous fassions une redistribution équitable de la richesse et des ressources disponibles ». Il nous encourage à développer notre résilience naturelle, à mettre sur pied des communautés autosuffisantes et à favoriser la prise de décision par consensus et la communication non violente.

Comme plusieurs autres, il prône la renonciation et la simplicité volontaires afin d’alléger le fardeau que nous faisons supporter à la Terre. L’ancien paradigme axé sur l’accumulation de la richesse et la satisfaction immédiate de nos moindres désirs doit donc être collectivement rejeté. Selon lui, nous redécouvrons peu à peu le véritable sens spirituel de l’existence auquel adhéraient les anciennes cultures autochtones du monde et réalisons que la vie est avant tout un processus initiatique visant à nous préparer à la transition vers les autres dimensions de l’existence. Il appelle à la fin de la dichotomie dualiste qui nous empêche de percevoir l’expression du Créateur dans le monde naturel et qui nous pousse à adopter des interprétations abstraites de la réalité, nous coupant ainsi de nos racines dans la nature avec laquelle de plus en plus de gens retrouvent aujourd’hui une intime relation sensuelle semblable à celle que les autochtones éprouvaient anciennement à l’égard de la Terre et de toutes les créatures qui l’habitent.

Espérons que ces quelques constats, idées et encouragements offerts par ces deux agents de transformation planétaire auront suffi à éveiller ou raviver en vous le désir de participer activement, et surtout avec constance et détermination, aux grands changements qui partout dans le monde marquent la naissance d'une nouvelle ère d'harmonie radieuse sur cette Terre.


« Notre culture moderne se présente comme quelque chose d'inévitable, et même de «naturel», comme si nous n'avions d'autre choix que de continuer à mener une vie d'aliénation destructrice envers la Terre. Mais c'est un mensonge. Il existe une manière de vivre qui est beaucoup plus saine, élégante et équilibrée que cette aliénation destructrice nous menant tout droit vers le désastre, un mode de vie si intimement en phase avec les merveilles qui nous entourent, mais qui trop souvent passent inaperçues, qu'il peut réellement réparer l'immense dévastation que nous avons engendrée au cours de notre marche vers la «civilisation».

Il est grand temps que nous nous guérissions de notre koyannisqatsi* – notre aliénation mortelle à l'égard de la Nature – responsable des énormes dommages causés aux écosystèmes dont dépend toute vie sur Terre, ainsi que de l'épidémie de maux physiques, émotionnels, sociaux et spirituels affligeant l'humanité. Malgré les progrès significatifs réalisés dans certaines parties du monde en ce qui a trait à l'éveil de la conscience environnementale, un énorme fossé existe toujours entre ce que nous professons ou croyons au sujet du caractère précieux de l'ensemble des formes de vie et la vitesse extraordinaire avec laquelle nous détruisons l'environnement par nos choix individuels comme consommateurs, et en raison des conséquences cumulatives de nos choix alimentaires, modes de vie et moyens de transport favoris, alors que nous profitons sans retenue des multiples commodités offertes par la civilisation moderne.

Puisse chaque être humain réaliser bientôt la fragilité des processus écologiques qui maintiennent un équilibre stable et dynamique sans lequel rien de ce que nous prenons pour acquis depuis si longtemps ne pourrait exister. La beauté exquise de la Vie dans Ses innombrables manifestations et les merveilles enchanteresses de la Nature sont trop sacrées et trop précieuses pour être gaspillées et aveuglément détruites en un clin d'œil, à l'échelle des temps géologiques, ainsi que nous le faisons collectivement en ce moment. Prenons tous le temps de réfléchir à ce qui peut être fait pour alléger les souffrances de notre Terre-Mère, et focalisons nos énergies de guérison afin d'aider Gaïa, notre planète vivante, à survivre et à prospérer, pour le plus Grand Bien de Tous. »

- Tiré, traduit et adapté à partir de Saving the Earth Through Healing Our Koyaanisqatsi

* Voir http://fr.wikipedia.org/wiki/Koyaanisqatsi et http://fr.wikipedia.org/wiki/Trilogie_des_Qatsi
Pour voir la bande annonce (format HD): http://youtu.be/1jM2WA2WbDc



Co-manifestons un monde meilleur



Pour contribuer à manifester un monde meilleur, il faut d’abord coupler le pouvoir de l’imagination à celui de l’intention focalisée. Toutefois, l’étincelle créatrice capable de donner vie au fruit de notre imagination ne peut jaillir que lorsque notre vision de l’avenir est fertilisée par l’émotion vibrante d’un élan passionné de l’âme. Et le meilleur moyen de faire naître une telle pulsion créatrice, c’est de sentir ce que nous éprouverions si nous vivions réellement dans un tel monde.

Un autre atout essentiel pour réussir à orienter le cours de l'histoire vers l'avenir que nous sommes destinés à connaître est le pouvoir de la foi en notre aptitude à transcender les limites illusoires d'une ère qui s’achève – une foi alimentée par la conscience émergente de notre véritable nature divine, en tant que fils et filles du Créateur ayant donné naissance à Tout Ce Qui Est. Agissant de concert comme fragments vivants de cet Être d’Amour Immortel, sentant la Force de Vie effervescente qui nous unit tous, et rayonnant tel Un Seul Être, nous avons le Pouvoir de précipiter la manifestation d'un monde meilleur. Conscients que par la puissance conjuguée de notre radiance unificatrice nous cocréons une réalité qui soit davantage conforme à notre vraie nature divine, nous n’aurons de cesse de réaliser ce que nous sommes venus être ici, pour le plus Grand Bien de tous.

Afin de t’aider à éveiller cette flamme créatrice, cette glorieuse émotion capable de catalyser l’émergence de ce nouveau monde lumineux, de cette nouvelle dimension de l’existence que nous savons possible, parce qu’elle a déjà commencé à se manifester autour de nous, les pensées évocatrices suivantes te sont proposées.

Imagine à quoi l’avenir pourrait ressembler

Imagine un instant que tu te retrouverais plusieurs années dans l'avenir, et que la Terre ainsi que tous ses habitants ont profondément changé. Ce qui semblait impossible et totalement utopique a fini par se manifester. Imagine qu'une nouvelle existence, dépourvue de tous les périls et tourments du passé, est désormais possible pour toutes les âmes vivant sur cette nouvelle Terre.

Imagine un monde dans lequel chaque être humain est désormais reconnu comme un membre à part entière de la grande famille humaine ; un monde où nul n'est privé des éléments matériels essentiels à une existence heureuse et épanouie ; un monde où plus personne ne meurt de faim et où tous disposent d'un endroit confortable où vivre ; un monde où chacun peut travailler à son rythme, et selon ses aptitudes et intérêts, au service de la collectivité ; un monde où les parents peuvent consacrer tout le temps nécessaire au bien-être et à l’éducation de leurs enfants, et où chacun est libre de développer sa créativité, de parfaire ses connaissances, et de participer aux activités et aux loisirs de son choix.

Imagine un monde où les voisins se connaissent par leur prénom et coopèrent spontanément en toutes choses ; un monde où les femmes sont traitées sur un pied d’égalité avec les hommes ; un monde où l’on s’occupe bien de tous les enfants et où plus un seul d’entre eux ne vit dans la misère ; un monde où chaque bébé est voulu, où aucun parent n’a besoin d’avoir des enfants en prévision de sa vieillesse, et où la population mondiale s’est stabilisée et a commencé à décroître là où la viabilité écologique était compromise.

Imagine un monde où le niveau d'amour et d'harmonie entre tous les humains et envers l'ensemble de la nature est tout simplement stupéfiant ; un monde où personne n'est obligé de faire quoique ce soit qui risque de nuire aux ressources communes dont toute vie dépend, où la préservation de l'environnement passe avant toute autre considération, où les forêts anciennes sont strictement protégées, et où, au lieu des déserts, ce sont les zones fertiles et verdoyantes qui ne cessent de s’étendre.

Imagine un monde où la gentillesse et la compassion dont témoigne et que reçoit chaque individu sont tout bonnement extraordinaires ; un monde où personne ne cherche à dominer ou à profiter de qui que ce soit, où le racisme et la discrimination sont de l'histoire ancienne, et où chacun a à cœur d'aider les autres, aspire à jouir des merveilles de la vie, et s'efforce d'exprimer de son mieux toute la sagesse et la lumière émanant de son âme.

Imagine un monde où les gens communiquent avec intelligence et bienveillance, sans suffisance ni arrogance ; un monde où les médias d’information rapportent les faits sans les déformer, offrent de multiples perspectives afin que chacun puisse se faire sa propre opinion, et mettent davantage l’accent sur les nouvelles essentielles et positives que sur celles qui le sont moins.

Imagine un monde exempt de toute forme de violence envers les humains et la nature ; un monde libre où les gens peuvent circuler partout en toute sécurité à toute heure du jour et de la nuit ; un monde où seul un comportement pacifique et bienveillant à l’égard des autres est possible en raison de l’atmosphère de compassion, d'amour et d'unité qui imprègne toutes les âmes vivantes venues s’incarner afin de goûter à l’expérience d’un réel paradis sur Terre.

Imagine un monde sans guerre où toutes les armes de destruction massive et toutes les armées ont été démantelées afin qu’aucun pays ne puisse plus jamais s’en servir pour menacer les autres ; un monde où toutes les mines antipersonnelles ont été récupérées et détruites par les pays qui les avaient posées ; un monde où toutes les usines d'armements ont dû fermer leurs portes, où les fusils rouillent par manque d’usage, où les lois sur le contrôle des armes à feu sont tombées en désuétude ; et où les ministères de la défense ont désormais pour mission de fournir des équipes de sauvetage afin de venir en aide aux personnes touchées par les catastrophes naturelles.

Imagine un monde où les enfants ne connaissent même pas le mot « haine »...

Imagine un monde où les leaders, élus sans le moindre magouillage, doivent tenir scrupuleusement compte des intérêts de tous les citoyens, et non uniquement de ceux de divers groupes d’intérêt ; un monde où l’on veille au bien-être non seulement de ses résidents actuels, mais aussi à celui de toutes les âmes qui naîtront un jour sur cette extraordinaire planète.

Imagine un monde où seules des sources d’énergie renouvelables et durables sont utilisées, où les énergies fossiles et nucléaire ont été remplacées par les énergies solaire, éolienne, marémotrice et par diverses autres formes d’énergies non polluantes ; un monde où le moteur à combustion interne n’existe plus que dans les musées, et où les transports en commun sont désormais un service public gratuit largement utilisé.

Imagine un monde où le recyclage est devenu tellement systématique et complet qu’il est pratiquement inutile de recourir à des matériaux vierges, et où même le mot « jetable » est devenu un archaïsme ; un monde où la plupart des aliments sont produits localement par des agriculteurs biologiques consciencieux et fiers du service essentiel qu'ils rendent à la collectivité ; un monde où les gens ne se livrent plus à une consommation effrénée, de sorte que les enfants de leurs petits-enfants puissent eux aussi vivre dans un monde sain et riche d’une abondance équitablement partagée entre toutes les générations.

Essaie enfin d’imaginer ce que tu éprouverais de vivre dans un tel monde, sachant que la paix, l’amour et l'harmonie y règnent ; de sentir ton unité avec tes frères et sœurs de la grande famille humaine ; de percevoir dans leurs yeux l'étincelante vitalité de l'âme rayonnante que chacun de nous est.

Laisse cette sensation de pur bonheur grandir en ton cœur et s’étendre à ton être tout entier... Laisse le frisson de l'extase envahir chacune de tes cellules... Laisse l'Amour briller à travers toi et saches que ce que tu ressens en ce moment est absolument réel.

À présent, fais croître ce sentiment d'Unité imprégnant ton âme jusqu'à englober toutes les formes de vie, toutes les âmes et tous les atomes de ce grand et magnifique Être d'Amour que tu es... Un... avec Tout Ce Qui Est... Et du sein de cet état de sublime et bienheureuse Conscience Omniverselle, élargis encore davantage ton sens du Soi afin d'intégrer la perception même de cet Être Universel que Tu es, en Union intime avec le Créateur...

Ne cherche pas à aller plus loin dans tes pensées. Sois! Simplement... Tu es arrivé-e... Et tandis que tu es ainsi sublimement conscient-e de ce magnifique avenir qui, du fait de ta contemplation de son existence, est désormais intrinsèquement manifesté, tu cocrées et continueras à cocréer, par l'essence même de ta Présence rayonnante, ce qui sera bientôt pleinement manifesté, pour le plus Grand Bien de Tous.

Merci d'avoir apporté ta contribution à ce processus de manifestation. Maintenant, va et fais de chaque instant de ton existence un exemple vivant de l’essence même de ce que tu viens de co-manifester.

« En acceptant comme âmes de vivre selon les standards éthiques les plus élevés, et de cultiver la vision d’un monde régénéré où tous les humains vivent en paix et en harmonie avec tous les autres formes de vie sur cette merveilleuse sphère vivante, nous pouvons contribuer puissamment à précipiter l’émergence rapide de ce que cette planète est censée devenir dans un proche avenir. Une nouvelle Terre voit le jour, en cet instant même, grâce à notre harmonisation croissante avec notre Moi supérieur, à jamais lié avec Tout Ce Qui Est. Puissions-nous dissiper pour toujours tout sentiment résiduel de séparation d’avec le Tout Universel et ainsi redevenir les êtres de Lumière hautement évolués que nous n’avons jamais cessé d’être. »



Jean Hudon est l’auteur de 2 livres, Le Manuel d’instruction pour un nouveau monde (1986) et L’enfant immortel (1987). Il a traduit une trentaine de livres pour le compte des Éditions Ariane depuis une vingtaine d’années. Pour découvrir ce qu’il a diffusé sur Internet depuis 1997, visiter le http://www.earthrainbownetwork.com et pour découvrir ce qu'il diffuse sur Facebook depuis juillet 2012, voir au http://www.facebook.com/EditionsAriane


« Il est assurément vain de tenter d’arrêter le train du progrès, mais rien ne nous empêche de choisir une destination qui soit plus conforme aux réalités nouvelles qui émergent à mesure que nous réalisons plus clairement Qui nous sommes réellement et le rôle que l’humanité est appelée à jouer à bord du vaisseau Terre. »